Vivre à fond ou vivre pleinement ?

Publié le par H.

Voila un choix cornélien... Opposons un instant deux modes de vie. Prenons les extrêmes. Je caricature et forci les traits pour que personne ne se sente concerné...

D'un coté, une vie à 200 à l'heure, une vie à profiter, déconner, chopper, b*****, à sortir, à boire, à fumer, à profiter des drogues, des autres, à profiter de tout en se souciant de rien.

D'un autre coté, une vie bien rangée, à bosser, à faire attention, à être consciencieux et scrupuleux, sensible aux autres, à s'imposer des limites, à tenter de faire toujours au mieux et d'aider d'abord les autres en toutes circonstances.

Pour faire court, une vie à rechercher tous les plaisirs que celle-ci peut prodiguer dans une main, opposée à une vie à rechercher le bonheur en admettant de faire sacrifices et efforts nécessaires à son accomplissement dans l'autre main...

Bien sûr, personne n'est tantôt tout l'un ou tantôt tout l'autre. Non, c'est une tendance générale qui se dégage d'une grande mosaïque d'un ensemble de moments où le choix s'est imposé à nous : vivre à fond, vivre pleinement ? Donc si certaines personnes vont être enclines pendant une période à pencher pour l'un, elles peuvent effectuer un revirement radical d'un jour à l'autre ou même dans la même soirée...

Mais regardons ces deux vies à la loupe. On peut choisir d'un coté d'avoir une vie dont la profondeur n'excède pas celle d'un cendrier (même vide !) ou de l'autre coté une vie de moine... Probablement que chacun se complaît dans ses propres choix. D'ailleurs, qui admet avec plaisir qu'il se plante aussi lourdement ? Mais finalement les deux vies ont leurs inconvénients... Du coté cendard, on a une vie dénuée donc de toute profondeur et plutôt vide de sens. Mais si on ne s'emmerde pas à chercher un sens à sa vie, on peut très bien se complaire la dedans et s'éviter -c'est sûr- pas mal de prises de tête... Du coté monacal, on a une vie profonde et pleine de sens mais une vie faite d'austérité : de refus de plaisirs fugaces, d'efforts, de persévérance... Bref, plutôt pas des valeurs à la mode dans un monde où tout n'est que facilité... On comprend donc aisément que les gens soient plutôt enclins à tomber dans la facilité du cendrier aux dépends des exigences de la profondeur...

Au fond, la seule vraie question, c'est de savoir ce que l'on veut... Ce qui nous plaira et surtout nous contentera vraiment. Certaines personnes sont persuadées d'être pleinement satisfaites sans connaitre l'un ou l'autre penchant et finalement sentent un vide incomblé en eux (dû à la superficialité de leur existence) ou une certaine frustration (s'expliquant par tous les sacrifices personnels non faits par leur entourage...).

De plus, ce qui convient à certains ne conviendra pas à d'autres. Ainsi, il faudra reconnaître que la vie à 200 à l'heure est toujours riche en aventures et en rebondissements (sur matelas notamment) divers et variés... Et qu'une vie plus profonde et moins futile est sûrement plus posée, tranquille, rangée...

Cependant, comme précédemment dit, la vie n'est jamais noire ou blanche, le manichéisme n'existe qu'en théorie. En vérité, la vie est grise ou plutôt comparable à un gigantesque tableau d'impressionniste d'une multitude de touches de gris. Des teintes différentes qui de loin, forment un ensemble cohérent, représentation de la vie qu'on s'est bâtie...


Publié dans Reflexion

Commenter cet article

taloche 24/03/2009 17:38

C'est marrant, il me semble que tu m'avais déjà dit qui était la deuxième personne...

taloche 23/03/2009 21:53

C'est marrant, on devait pas se sentir visé...Mais je le suis particulièrement: nous avons eu cette conversation tellement de fois!
Bien sûr que c'est caricaturé.
Bien sûr qu'une vie n'est jamais noire ou blanche à ce point ( mais laquelle est noire? et blanche?)
Les deux peuvent être pourtant conciliées, et il y a sagesse et sagesse...
On peut mener une vie à 200 à l'heure et être d'une sagesse exemplaire (mais non, je ne parle pas pour moi mais pour mon idéal de vie ;) ) ou bien être calme, réservé et prudent et par derrière...Ou par devant...^^ enfin, bon, je me comprend, c'est l'essentiel.

=)

H. 23/03/2009 23:18


C'est marrant, t'es déja la deuxième personne à te sentir visée ^^