De la royauté et de toutes ses conneries !

Publié le par H.

Je dois introduire en expliquant que j'ai dans mon entourage pas mal de personnes qui soutiennent l'idée que la royauté avait du bon, pour ne pas dire que c'était LE régime... Alors beaucoup de lecteurs ne savent peut être même pas que ces gens là existent et cet article ne va donc pas les intéresser et je m'en excuse par avance !


Je commence par souhaiter un très heureux 21 tsi5 delacroix 001fjanvier à tous mes lecteurs et notamment à ceux qui ignorent que c'est ce jour là, que nous autre Républicains triomphons des royalistes qui pleurent la mort par décapitation de Louis XVI. Ensuite, je peux concéder qu'il est normal qu'après le recul de l'histoire, on ait tendance à oublier les méfaits pour ne se souvenir que de la grandeur... C'est ainsi qu'on trouve en Ex-Allemagne de l'Est pas mal d'Ostalgiques, c'est à dire des gens qui regrettent le temps du communisme avec le plein emploi etc. et ce au mépris de tout le mal que cela a fait ! Je suis sûr qu'on trouve encore en Autriche pas mal de gens qui regrettent encore le temps du grand Adolphe etc. Bref, c'est marrant comme les gens peuvent avoir une mémoire sélective et comme ils ne manquent jamais d'oublier ce qui dérange pour ne se souvenir que de ce qui a bien été !  Mais revenons à nos moutons et parlons de royalisme, d'espoir et salut de la France et de toutes ces autres âneries monumentales afin de rester poli...  Tout d'abord, recontextualisons... Quand j'entend une amie pourtant censée être cultivée me dire "la royauté, c'était 1789 années de l'histoire de France" là je sors carrément de mes gonds ! Parce que c'est bien connu, les rois sont apparus en France à la naissance de Jésus sur Terre, et ont disparu en 1789 : CONNERIE !  Alors posons sous formes de questions si vous le voulez bien ? :) 

Combien de temps a duré "le royalisme" en France ?
Les traces de "royauté" comme on peut l'entendre remontent à Childéric Premier, vers le milieu du 5ème siècle, fils de Mérovée, qui donnera son nom à la lignée des Mérovingiens... C'est donc au sortir de conquêtes barbares du temps des Francs et autres peuples sous développés qui peuplaient la Gaulle en ce temps, qu'est issue la dynastie des Mérovingiens, ancêtres de la Royauté en France... Mais le régime que ces royalistes pleurent désespérément n'est apparu qu'après la renaissance donc vers la fin du 15ème siècle et toucha son paroxysme avec la forme "absolutiste" sous Louis XIV. On a tendance à dire que la royauté s'est éteinte en 1789... Ce n'est pas exact, c'est sans considérer la Restauration de 1814 à 1830 ou encore la "monarchie de Juillet" qui porte ainsi son nom, non parce qu'elle ne dura qu'un mois de juillet, mais parce qu'elle fut proclamée suite aux émeutes du mois de Juillet 1830 et durera jusqu'en 1848... Mais pour les puristes, la royauté s'est éteinte avec Louis 16, un 21 janvier 1793 sur la place de la Révolution à Paris (plus connue aujourd'hui sous le nom de place de la Concorde), par l'effet d'une machine inventée quelques années plus tôt par un certain Joseph Ignace Guillotin...  Donc pour conclure, la  royauté dura en France du 15ème siècle à la fin du 18ème voire milieu du 19ème pour d'autre... Soit pas plus de 300 à 350 ans d'histoire... Pour mémoire, ça fait donc plus de 200 ans qu'on se passe de monarchie sans trop de problèmes en France ! 

Le Roi, une légitimité Divine...
En 486, Clovis se fait baptiser (lui et 3000 guerriers) en la Cathédrale de Reims par l'évêque Remi et ce afin de pouvoir épouser Clotilde, de la maison des burgondes, maison connue pour son attachement au catholicisme. Donc convaincu par l'évêque (et futur saint) Rémi, du bien fondé de ce baptême permettant à Rémi d'obtenir la protection de son évêché par Clovis et à Clovis de garantir la paix avec la maison des Burgondes, ce baptême eut lieu... Clovis devint en 486 le premier roi chrétien. Mais à cette époque là, il n'est pas question de légitimité divine du tout ! Il n'y a qu'une transmission héréditaire (donc de père en fils à l'ainé) comme si le pouvoir du Royaume était un bien quelconque transmis. D'ailleurs, on note que plusieurs dynasties se sont succédées à la gouvernance de la France : les mérovingiens, puis les carolingiens, les capétiens et enfin les valois... Ces "changements de dynastie" ont eut des raisons diverses allant du mariage à l'absence de descendants etc. Mais toujours pas de trace de "légitimité divine"... C'est au cours du 17ème siècle, qu'il est apparu essentiel au pouvoir central de consolider son pouvoir en asseyant sa légitimité. La France, fille aînée de l'église était une terre très croyante à l'époque et il est donc apparu comme fondamental d'établir un rapport entre Dieu et le Roi. Par l'intermédiaire de juristes conseillers du roi, un tas de formules faciles à retenir sont promulguées, martelées au travers tout le royaume "ce que le roi veut, dieu le veut" ou encore "Une Foi, une loi, un Roi" etc. Ces sortes de maximes sont entrées dans la conscience populaire avec l'appui du clergé qui faisait parti des ordres privilégiés avec la noblesse. Et c'est ainsi qu'un des plus gros mensonges de l'histoire moderne de la France est entré dans les conscience, par le fruit d'un travail de propagande acharnée visant à consolider le pouvoir en place en insinuant que si l'on s'opposait au roi, on s'opposait à Dieu... Il n'existe à ma connaissance AUCUNE autre manifestation tangible d'une quelconque volonté de Dieu d'avoir un Roi en France !

La légitimité par l'hérédité :
Je l'ai expliqué plus tôt, en fait, ils se transmettaient le royaume et le pouvoir au début comme un simple bien, le père s'assurant que son fils aîné obtienne à sa mort, le pouvoir. Cependant, si c'est louable de la part d'un père de transmettre ce pourquoi il s'est battu et a vécu, on peut s'interroger sur la pertinence d'un tel système... Alors on dira que le monarque est éduqué à la conscience du royaume et de la notion de gouverner pour le bien de la France et sa grandeur... Cependant, quand on regarde rétrospectivement l'histoire, force est de constater qu'il y a eut de grands rois et des grosses brèles ! D'ailleurs l'une d'elle a été Louis 16 qui en mauvais monarque a tout laissé s'effondrer alors que le système perdurait depuis 300 ans... Pourtant les royalistes pleurent sa mort... Amusant...  Et à y regarder aujourd'hui en Europe dans les dernières monarchies existantes... En Angleterre, le Prince Charles est une couille molle ! Regardez à Monaco, que penser de ce qui leur sert de prince... Son père était un grand homme qui oeuvra à la grandeur de la principauté alors que lui ne brillera que par son incompétence... Alors on peut s'interroger sur la pertinence de ces régimes qui pronent la légitimité héréditaire...

Espoir et Salut de la France...
C'est un concept un peu provocateur que certains ado en manque de repères culturels aiment parfois coller partout... Je pense en tant que catholique pratiquant, que la France gagnerait à être plus pieuse, à prier, cela est mon avis. Cependant, je ne pourrais jamais prôner un retour en arrière avec l'instauration d'une monarchie, fusse-t-elle parlementaire ! La Monarchie a largement dérapé en France et c'est donc bien normal que les Français l'aient jetée comme une malpropre ! Désolé pour tous ces comtes, marquis, barons, ducs qui regrettent "le bon vieux temps" qu'ils n'ont -soit dit en passant- jamais vécu puisque c'est un passé révolu depuis 200 ans (pour mémoire, c'était dans la nuit du 4 août 1789 que les privilèges furent abolis). Alors s'ils sont si attachés à leur histoire, à leurs racines culturelles, ils doivent savoir que leur famille a pu profiter du système pendant des générations et des générations et que c'est donc tout à fait normal que maintenant, ils aient eux aussi à bosser ! Et puis, oui, la France est avec le Japon un des Etats les plus laïcs au monde... C'est regrettable, je le concède, cependant, quand je vois en Espagne, pays fortement catholique encore, qui autorise l'adoption par les couples homosexuels qui ont le droit de se marier, c'est encore plus difficilement conciliable avec un idéal national catholique et pourtant, guess what ?! C'est une monarchie !... Nous n'avons pas (-encore- et Dieu merci) ce problème en France et ce malgré notre République !! Ensuite, on dit que c'est la catastrophe totale depuis qu'il n'y a plus Dieu et le Roi, cependant, il est à noter que cela fait plus de 60 ans qu'il n'y a pas eut de guerre sur le sol Français et ouest européen et ça ? Ca fait beaucoup plus de 300 ou 1789 ans que jamais cela n'a été observé... Alors c'est peut être que si Dieu existe, il ne nous en veut pas trop... !

Mais que reproché-je au royalisme ?
Il s'agit tout simplement d'un régime basé sur un mensonge pervertissant la religion au même titre que les islamiste se basent sur le coran pour justifier leurs crimes et autres actes de terrorisme ! C'est une interprétation fausse, corrompue et abusive des textes qui a justifié l'exploitation d'une majorité par une minorité. Des privilège qui se justifiaient au 16ème siécle dans un système féodal où les impots garantissaient une protection en échange, mais qui n'avait plus de raison d'être au 18ème siècle et a forciori au 21ème siècle où nous n'échangerons plus un asservissement du peuple contre une inutile protection dans la mesure où la nation et le peuple sont en mesure de se la procurer... Si on réinstaure la monarchie, ok, mais on réinstaure alors l'impôt du sang pour la noblesse... On réinstaure le privilège du for... Bref, ne faisons pas dans la demi-mesure et on verra si vous autre, royalistes, y tirerez encore votre épingle du jeu lorsque vous serez décapités à coup d'épée... Lorsque vous serez jugés par vos pairs pour manquement à vos obligations de rang et d'ordre... Arrêtez de croire que cela serait la belle vie, c'est FAUX ! Nous sommes au 21ème siècle, nous devons être capables de disposer librement de notre futur et ce, en dépit de notre naissance ! Alors vous allez me dire que vous prônerez une monarchie parlementaire... Mais quel en serait l'intérêt ? Qu'y gagnerions nous par rapport à aujourd'hui ? Et mettez surtout en face tout ce que nous y perdrions, ce que notre nation, le peuple et la France perdraient ne serait-ce que financièrement déjà... Et qui serait légitime à accéder au trone ? Luis Alfonso de Borbon, un Espagnol ? Pour la grandeur de la France on repassera ! Jean de France, duc de Vendôme ? Franchement ! ^^ Sa légitimité laisse à désirer et ses capacités à gouverner un pays d'autant plus ! Et pourquoi pas Charles Napoléon Bonaparte pendant qu'on y est alors ? Non mais sans blague ! Faut arrêter les conneries !


Je pense que c'est déja suffisant pour cet article alors même qu'il y aurait BEAUCOUP encore à dire ! Cependant, je suis ouvert à la discussion, si vous souhaitez apporter des corrections à ce que j'ai dit (j'ai pu me tromper ^^) ou contre-argumenter je suis tout ouïe ou plutôt toute  vue :)  Sur ce, chers lecteurs,


                                  Vive la France, Vive Dieu et... faisons avec la République ! 

 

Publié dans Coup de gueule

Commenter cet article

ponthieu 06/07/2011 00:07


un condensé de connerie . révise les bases et reprend tes livres scolaires lol incroyable !!! faut arréter les copier coller


H. 06/07/2011 08:12



J'accepte la critique lorsqu'elle est constructive. Faudrait donc que tu me dises ce que tu reproches à cet article.
Sinon ça ne sert à rien.



Cortex 18/03/2010 15:39


"Mais que reproché-je au royalisme ?" ???


H. 18/03/2010 21:02



C'est du français, c'est du langage soutenu ! :)



Merl1 07/02/2010 08:02


Il est certain que la république française est parfaite....
La majorité des états européens sont des monarchies, la France mérite mieux que la gueuse. Je vous conseille la lecture de "les origines de la France comtemporaine" de TAINE. Vous semblez avoir
quelques lacunes sur l'ancien régime.
Cordialement.


ChouChou la Chouette 23/01/2010 10:53


"Je suis sûr qu'on trouve encore en Autriche pas mal de gens qui regrettent encore le temps du grand Adolphe etc."

Là, j'ai du mal à te suivre très cher H :
Pourquoi les Autrichiens regrètteraient-ils A.H. ?
Uniquement du fait de sa nationalité autrichienne ?


H. 18/03/2010 21:01


Lool non parce qu'à mon sens les Autrichiens n'ont jamais fait de Mea Culpa sur la seconde guerre mondiale contrairement aux allemands qui ont mon estime et toute mon admiration pour le travail
qu'ils ont fait ! 


Un historien 21/01/2010 23:39


Il y a là une certaine méconnaissance de ce que pouvait être la société d'Ancien Régime. Réfléchir avec une pensée moderne sur le temps d'avant 1789 pourrait passer pour de l'anachronisme...


H. 22/01/2010 11:07


C'est bien le reproche que je formule à ceux qui soupirent de nostalgie à l'idée que la royauté, l'ancien régime etc., c'était mieux ! :)