Later is better ! ;)

Publié le par H.

Procrastination.jpg
PROCRASTINATION
Je trouverai une image pour ça plus tard !


Cette illustration est juste parfaite pour mon article ^^

La procrastination, peut être ignorez vous ce qu'est ce phénomène ? En version courte, c'est le fait de toujours remettre à plus tard ce qu'on a à faire... J'ai tenté de trouver des causes de ce mal... Sur Wikipedia, j'en ai trouvé quelques unes qui m'ont semblé pertinentes à titre personnel du moins : 
> P our échapper à la frustration (car la tâche qu'on reporte est moins agréable que ce qu'on fait à la place, et la sanction paraît trop lointaine par rapport au plaisir immédiat qu'on tire à faire autre chose) la solution est donc d'augmenter les conséquences positives à court terme de l'action reportée, et de se protéger des distractions.
Pour protéger son estime de soi : chez les procrastinateurs, l'échec est souvent perçu comme une remise en question globale de leur valeur. Alors, moins ils ont de chance de réussir, plus ils procrastinent. De plus, comme ils ont une tendance à être plus perfectionnistes que la moyenne, les chances de ne pas être à la hauteur de leurs exigences sont fortes. Du coup, souvent, la procrastination crée un handicap (on n'a pas assez travaillé pour son examen, par exemple) qui fournit des excuses au cas où les performances ne seraient pas à la hauteur de ce qui était attendu. En gros, on peut toujours se dire que si on avait travaillé plus, on aurait réussi, alors que c'est peut-être faux, mais on ne le saura pas, et on protège son estime de soi. Malheureusement, à long terme, l'estime de soi est quand même abîmée, puisque les choses ne sont jamais faites complètement.
Parce qu'on a des croyances irrationnelles, par exemple, on pense qu'on sera plus motivé pour faire un travail pénible plus tard, ce qui est toujours faux, ou on pense qu'il faut que ce soit parfait.
C'est une sorte de jeu mental contre la montre : la tâche, bien qu'incontournable, n'est pas motivante au regard d'autres tâches intéressantes non obligatoires que l'on fait passer avant. L'on attend alors le dernier moment pour faire cette tâche incontournable et l'on se réjouit de l'avoir retardée au maximum afin de l'expédier en un temps record.

Ce qui est amusant -parce qu'assez vrai- c'est que la procrastination suit une sorte de chemin qu'on peut ainsi décrire :
  • Vous devez faire quelque chose, qui ne vous attire pas plus que cela, mais dont vous retirerez un bénéfice ;
  • Vous reportez un e première fois sans raison valable (il fait beau aujourd’hui, je commencerai demain) ;
  • Vous constatez le problème car vous n’avez pas fait ce que vous aviez à faire ;
  • Vous continuez à reporter malgré tout ;
  • Vous vous en voulez mais vous trouvez a posteriori des excuses ;
  • Vous reportez encore ;
  • Vous finissez par faire la tâche.. ou parfois vous ne terminez jamais ;
  • Dans  tous les cas, vous vous sentez coupable et vous vous jurez de ne plus procrastiner ;
  • Vous recommencez.
Et voilà vous êtes sur la pente glissante de la procrastination... C'est flippant non ? :)
Comment s'en sortir me direz vous ? 

Quelques trucs peuvent aider à se sortir de la procrastination :

  • Se fixer des échéances claires ;
  • Ne pas sous estimer le temps nécessaire aux différentes tâches ;
  • Se donner des objectifs réalistes : "Méfiez-vous des éléphants lointains, souligne Cécile Defrance. Ils ont l’air de tout petits points gris à l’horizon jusqu'à ce qu’on soit juste devant !" ;
  • Dans tous les cas, fixez-vous une règle : pas plus d’un seul report ;
  • Anticipez les obstacles.

En pratique, vous pouvez essayer de vous donner des plages horaires de 5 minutes pour faire une tache, en arrêtant tout le reste. Et vous pouvez la reconduire.
Autre technique : découpez votre tâche en toutes petites unités plus faciles à réaliser. Par exemple, pour ranger la chambre : commencez par ranger l’armoire du fond un jour, puis la commode le lendemain….
L’important c’est d’initier l’action. N’hésitez pas à vous faire aider par l’entourage et n’oubliez pas de récompenser chaque petite victoire ! Et n’oubliez pas, "il sera trop tard demain" ! D'ailleurs en parlant de ça, devinez qui est entrain d'écrire un article au lieu de réviser ses partiels pour Lundi ? C'est bibi !
Je file bosser !... Ou peut être que je vais regarder un petit truc à la télé et me coucher parce que je bosserai ainsi mieux demain raaah je recommence ! Bon je vais bosser ;)

Publié dans Saviez vous

Commenter cet article